Familles toxiques

De nos jours encore, il est parfois difficile d’en parler ouvertement, car la famille est encore souvent considérée comme une valeur intouchable, et il faut souvent beaucoup de courage pour parler de ses parents toxiques. De plus, ces pensées engendrent encore beaucoup de culpabilité. Mais le sujet est de plus en plus souvent abordé dans la presse et de plus en plus de livres l'abordent ouvertement, et c'est tant mieux. Il n'en reste pas mois que les adultes ayant grandi dans une famille toxique sont confrontés à de nombreuses difficultés.

Parent toxique: définition

Un parent toxique ne s'occupe pas de son enfant avec le profond désir de l'éduquer vers l'autonomie, et ceci en lui procurant l'amour indispensable et en le guidant, sans faire l'impasse des limites posées avec fermeté mais bienveillance. Bien sûr, aucun parent n'est parfait! Mais chez le parent toxique, les comportements irrespectueux, dévalorisants, dénigrants, méprisants, la violence psychologique (voire physique), le mensonge, la manipulation sont monnaie courante. Des abus sexuels (légers, tels que "simples" allusions  sexuelles, jusqu'aux attouchement et viols) peuvent venir compléter le tableau. Ces comportements sont souvent dus à des problèmes dans l'enfance et/ou ont été transmis par les générations précédentes. 

Quelles sont les conséquences d’une enfance dans une famille toxique ?

À ceux qui douteraient encore de la gravité des stigmates dont peuvent souffrir des personnes nées dans une famille toxique : pensons aux conséquences du harcèlement moral sur le lieu de travail, autrement dit le « mobbing », ou les relations de couple avec un pervers narcissique, qui ont tous les deux des conséquences catastrophiques pour la victime, même s’ils ne durent que quelques mois: manque de confiance, déprime, culpabilité, repli sur soi, problèmes de santé... Dans le cas de personnes nées dans une famille toxique, le mobbing a duré des dizaines d’années, et a souvent commencé chez un enfant sans défense aucune, complètement démuni et dépendant de ses parents. De terribles cercles vicieux (voir  à gauche) se sont souvent mis en place. 

Vivre enfin heureux malgré tout....

 

Pour une personne ayant grandi dans une famille toxique, le chemin n’est donc souvent pas facile. Notamment parce qu’il implique de se construire autrement et de s’entourer (enfin) de personnes vraiment aimantes. Un chemin particulièrement tortueux pour celui qui, ayant eu des parents manipulateurs, était habitué aux grandes déclarations d’amour (factices !) et qui n’a pas appris à distinguer les petits gestes d’affection (vraie), ou encore pour celui qui n’a jamais connu l’amour et qui n’a appris qu’à se méfier des autres.

 

Mais les chemins de résilience existent. L’expérience vécue peut devenir une richesse qui permet finalement au résilient de cultiver joie de vivre, amour, respect et liberté d’esprit, pour lui-même et son entourage. Je vous propose un accompagnement individuel, sur mesure. 

Conseils de lecture :

Survivre aux parents toxiques, de Julie Arcoulin, Le Courrier du livre, 2019

Parents toxiques : Comment se libérer de leur emprise, de Susan Forward, Poche Marabout

Les parents manipulateurs, de Isabelle Nazare-Aga, édition de l'Homme, 2014

Le harcèlement moral, de Marrie-France Hirigoyen,Pocket 2018

Les Vilains petits canards de Boris Cyrulnik, Odile Jacob, 2001